06 juin 2010

° O o E t V l A n o O °

Je m'appelle monsieur M., j'ai 18 ans et des poils sous les bras. Bien sûr, j'ai des poils ailleurs aussi, kes tu croi twa, et bien oui, j'ai un poil dans chaque main ! En fait, je n'aime pas le travail, ça pue le travail. Je n'aime pas la journée non plus. Mais je n'aime pas plus la nuit. Qu'est-ce que j'aime alors ? Ben j'aime les filles, les gonzesses quoi ! Mais ces pétasses ne m'aiment pas. Il faut dire que je suis exigeant : elles ont intérêt à connaître les détails exaltants cachés sous le parchoc de mon bolide, enfin mon bolide, non plutôt celui à papa, j'ai le permis mais je préfère user l'essence des autres. Et bien quoi ? vous avez vu le prix de l'essence ? en continuelle augmentation ! vous croyez que je vais me ruiner ?

Je disais donc, j'ai 18 ans. C'est l'âge des grandes découvertes amoureuses, alors avec les téméraires qui osent venir chez moi (euh non chez elles, je ne vais quand même pas faire ça chez moi !), je teste tout et n'importe quoi. Leur avis ? Elles en ont jamais, vous savez bien comment sont les femmes ! En fait, j'aime bien défigurer mes copines devant les copains, par contre raconter ma vie sexuelle ça jamais ! Normal, à vouloir trop essayer on finit par échouer et s'ennuyer grave ...

Un jour, j'ai trouvé la femme de mes rêves. Comme celles d'avant, j'ai réussi à l'embobiner. Enfin, elle était un peu plus coriace, mais c'est bien ça qui m'a persuadé. Ahah je suis enfin arrivé à la prendre sous mon aile, mais un peu plus tard la passion est retombée, car elle a découvert qu'elle n'était pas sous l'aile d'une colombe mais sous celle d'un corbeau. Bien sûr, la colombe était ailleurs. Et ma femme l'a bien trouvé. Un matin, elle est partie pour la paix, mes manigances l'avait essoufflée. La femme de mes rêves est une autre aujourd'hui, mais cette histoire a laissé un goût amer. Celle qu'on appellera l'ex a réussi à reprendre son souffle grâce aux poumons de l'oiseau de paix, et c'est moi qui étouffe sous ses reproches aiguisés. Elle a pourtant raison mais il faut bien que je me plaigne un peu ...

J'ai bien 18 ans, et j'ai trouvé des amis sur qui passer mes nerfs. Ils sont top ! Ils m'écoutent, me suivent, ne m'aiment plus mais ce n'est pas grave. J'ai besoin d'eux pour m'apporter l'argent (et oui je suis avare aussi et égoïste). Alors c'est eux qui payent pour moi. Ils ne disent jamais rien. Ils savent que je suis le corbeau. Mais ils ne disent jamais rien. Quand je repense à l'autre, la soi-disante femme de mes rêves, je trouve qu'elle a beaucoup de culot pour une femme, elle me cherche encore des emmerdes, c'est quand même fou ça ! Mais dans ma vie, plus aucune femme à l'horizon, heureusement qu'il y a encore mes amis ...

A tous les machos, pervers, pédophiles, et j'en passe, de 18 ans ou bien plus, jamais vous ne serez défendables.

Et à toutes les femmes battues, violées, ou traitées comme des chiennes, ne vous laissez jamais faire, pas même la première fois.

Posté par mytiq à 23:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ° O o E t V l A n o O °

Nouveau commentaire